Accueil > Actualités > Collections > Conférence : Non, l’esclavage n’est pas mort

Les lundis de l’université populaire

Conférence : Non, l’esclavage n’est pas mort


par David Desgranges

La traite des êtres humains, ou l’esclavage moderne pour oser le terme, est une activité qui reste extrêmement lucrative.

En 2017, elle a fait l’objet d’une prise de conscience mondiale, ce fléau étant chiffré à 41 millions de victimes selon l’OIT (Organisation Internationale du Travail).
Le critère déterminant n’est pas la couleur de la peau, ni l’origine ethnique mais la vulnérabilité qui permet une emprise totale sur une personne. Aucun pays n’est épargné. En France, cette nouvelle servitude se retrouve dans l’esclavage domestique, les ateliers clandestins, la mendicité et la prostitution forcées...
Depuis sa création, en 1994, le CCEM (Comité Contre l’Esclavage Moderne) a accompagné plus de 650 personnes dans plus de 277 procès. Détection des abus, protection des victimes, aide juridique, poursuites devant les tribunaux, campagnes de sensibilisation et d’information sont au coeur de son action.

David Desgranges est avocat au Barreau de Paris et président du Comité Contre l’Esclavage Moderne (CCEM) depuis 2015. Il en est membre depuis 1997 et défend des victimes suivies par le CCEM.

Pour compléter cette conférence, la BU vous propose une sélection d’ouvrages et d’articles sur le sujet :

  • Vaz Cabral, G. (2006). La traite des êtres humains réalités de l’esclavage contemporain (Cahiers libres). Paris : La Découverte. Cote 326 VAZ
  • Guinamard, L., Rivière, T., & Colas, G. (2015). Les nouveaux visages de l’esclavage ensemble contre la traite des êtres humains. Ivry-sur-Seine Paris : Éd. de l’atelier-Éd. ouvrières Secours catholique-Caritas France. Cote 364.15 GUI
  • Decaux, E. (2009). Les formes contemporaines de l’esclavage (Les livres de poche de l’Académie de droit international de La Haye [4]). Leiden Boston : M. Nijhoff. Cote 341.48 DEC
  • Dusch, S. (2002). Le trafic d’êtres humains (Criminalité internationale). Paris : Presses universitaires de France. Cote 364.15 DUS
  • Charpenel, Y. (2012). Exploitation sexuelle prostitution et crime organisé. Paris : Economica. Cote 306.7 FON (BU IUT)
  • Bougard, C., & Pharo, P. (2013). Etre esclave en France un phénomène social en expansion (Logiques sociales). Paris : L’Harmattan. Cote 306.362 BOU (BU IUT)
  • Sy, S. (2009). Personne ne voulait me croire. Paris : Éd. J’ai lu. Cote 306.362 SY (BU IUT)
  • Le Comité Contre l’Esclavage Moderne. (2009). L’Autre. 10(1), 108. https://www-cairn-info.ezproxy.normandie-univ.fr/revue-l-autre-2009-1-page-108.htm
  • Noël, &. (2007). L’esclavage dans la france moderne. Dix-huitième Siècle, No 39(1), 361-383. https://www.cairn.info/revue-dix-huitieme-siecle-2007-1-page-361.htm
  • Grenier, J. (2010). « Faut-il rétablir l’esclavage en France ? ». Revue D’histoire Moderne Et Contemporaine, N 57-2(2), 7-49. https://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RHMC_572_0007
  • Lavaud-Legendre, B. (2012). Les femmes soumises à la traite des êtres humains adhèrent-elles à l’exploitation ? Une mauvaise formulation pour un vrai problème. Étude réalisée auprès de Nigérianes sexuellement exploitées en France. Archives De Politique Criminelle, 34(1), 103-121. https://www.cairn.info/revue-archives-de-politique-criminelle-2012-1-page-103.htm
  • ...

Mise en ligne : 30-10-2018 - Mise à jour : 07-11-2018

Informations pratiques

Les lundis de l’université populaire
Lundi 5 novembre à 18h
Amphi 5 Jules Durand-UFR LSH

Facebook
Plan du site - Mentions légales – © 2015-2018 Bibliothèque Universitaire - 25 rue Philippe Lebon - BP 1123 - 76063 Le Havre Cedex France Bu centrale - téléphone : 02 32 74 44 14 / Bibliothèque de l’IUT téléphone : 02 32 74 47 05 / bu@univ-lehavre.fr